Tous droits reservés - Copyright .

LA LIBERTE


CONFUCIUS a dit :
" Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. "
"Ne faites pas à autrui ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse à vous-même."

Constitution de la 1ere République 1793 :
ART. 6. - La liberté est le pouvoir qui appartient à l'homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d'autrui :
elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi ;
sa limite morale est dans cette maxime :
Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu'il te soit fait.

Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1789, Révolution Française):
Article 4 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la societe la jouissance de ces même droits. Ces bornes ne peuvent être déterminees que par la loi.

Déclaration Universelle des droits de l'homme (1948, Nations Unis) :
Article premier : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.
Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

MAO a dit :
" L'histoire de l'humanité est un mouvement constant du règne de la nécessité vers le règne de la liberté. "

Le Pape François a dit :
"Chacun a non seulement la liberté, le droit, mais aussi l'obligation de dire ce qu'il pense pour aider au bien commun. Il est légitime d'user de cette liberté mais sans offenser",

De nos jours, on dit :
" La liberté s'arrête à partir du moment où commence celle des autres. "

Je crois avec la Liberté, toute la difficulté du problème, c'est de savoir oû se trouvee la frontière entre votre liberté et la liberté des autres ?
Je pense que :
Pour délimiter cette frontière, c'est par LA LOI.
- Les pass-ports pour franchir cette frontière, ce sont : la bienséance, la politesse, le savoir-vivre, l'éducation, faire du bien, échange d'idée, le respect, le critique objectif, etc ...
- Le franchissement de la frontière sans pass-ports, c'est-à-dire non accepter par les autres, ce sont les insultes, le manque de respect, les attaques délibérés, les provocations à conotation raciste, etc... Dans ce cas, les autres peuvent réagir.

Dans l'espace du pays, il y a la souveraineté, le territoire, les réglements, etc...
Dans l'espace de l'homme, il y a l'honneur, la dignité, la vie privée, etc...

A mon humble avis, le facteur principal de la violence, verbale et physique, dans la société, c'est l'utilisation déplacée de la liberté, d'où le manque de respect.
L'insolence et liberté d'expression déplacée exprimées en langue de bois.

Si vous pensez que :
Vous êtes libre d'attaquer sans respect quelqu'un, mais il est aussi libre de vous contre-attaquer sans respect .
"Attaquer" au sens large du terme, c'est-à-dire : oralement, littérairement et physiquement.

La violence dans la société provient de culte de l'insolence et du cynisme au nom de la liberté d'expression et de la démocratie.

Ne pas confondre liberté d'expression et culte de l'insonlence :
- Dans la liberté d'expression, il y a un critique objectifet et positif, développer des arguments, un raisonnement logique.
- Dans le culte de l'insolence, il y a un critique déplacéet et négatif, c'est critiqué pour critiquer dans la langue de bois.

Si on développe l'esprit critique et la liberté d'expression, alors on va engendrer le bon-sens.
Si on rejette l'esprit critique et la liberté d'expression, alors on va engendrer la langue de bois.

La liberté d'expression.
La liberté de la presse largement reconnue comprend la liberté de publication, de communication, de collecte d'informations et d'expression. Il a également été souligné dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1966, que toute personne a le droit de répandre des informations et des idées de toute espèce, et que nul ne peut être inquiété pour ses opinions (article 19).

Article 20 : « Toute propagande en faveur de la guerre est interdite par la loi. Tout appel à la haine nationale, raciale ou religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l'hostilité ou à la violence est interdite par la loi. »


Les citations sur cette page sont diffusées sans demander l'autorisation.
Mais je peux les supprimer. Il suffit de me dire de les supprimer.
Pour m'ecrire : E-mail




Pacte international relatif aux droits civils et politiques



Adopté et ouvert à la signature, à la ratification et à l'adhésion par l'Assemblée générale dans sa résolution 2200 A (XXI) du 16 décembre 1966 Entrée en vigueur: le 23 mars 1976, conformément aux dispositions de l'article 49

Préambule


Les Etats parties au présent Pacte,

Considérant que, conformément aux principes énoncés dans la Charte des Nations Unies, la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde,

Reconnaissant que ces droits découlent de la dignité inhérente à la personne humaine,

Reconnaissant que, conformément à la Déclaration universelle des droits de l'homme, l'idéal de l'être humain libre, jouissant des libertés civiles et politiques et libéré de la crainte et de la misère, ne peut être réalisé que si des conditions permettant à chacun de jouir de ses droits civils et politiques, aussi bien que de ses droits économiques, sociaux et culturels, sont créées,

Considérant que la Charte des Nations Unies impose aux Etats l'obligation de promouvoir le respect universel et effectif des droits et des libertés de l'homme, Prenant en considération le fait que l'individu a des devoirs envers autrui et envers la collectivité à laquelle il appartient et est tenu de s'efforcer de promouvoir et de respecter les droits reconnus dans le présent Pacte,


Déesse de la Démocratie

Manifestation à Hong-Kong . . Université Chinoise de Hong-Kong



Le 10 décembre 1948, l'ONU a adopté une Déclaration universelle des droits de l'homme .



Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée Générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.


Debut de la page
Déesse de la Démocratie (Paris 1989).


Droit de l'Homme

- Remarque 1 :

Le Droit de l'Homme est représenté littérairement par des articles qui véhiculent ses valeurs : Déclaration des Drots de l'Homme et du Citoyen ( Révolution Française 1789), Déclaration Universalle de Droit de l'Homme ( ONU 1948 ).
Mais, il n'existe pas au monde, un seul pays où les valeurs de Droit de l'Homme sont appliquées à 100%. Il n'y a pas de conviction, de volonté pour bien l'appliquer.
Il y a aussi le problème de lecture, d'interprétation et de compréhension des articles.
Donc ceci implique dans la pratique : le Droit de l'Homme Réel.
L'universalité de la valeur du Droit de l'Homme provient du fait que celui-ci est un concept, c'est le texte qui engendre l'universalité.
Donc ceci implique dans la pensée : le Droit de L'Homme Universel.

Tous les Droits de l'Homme Réels doivent tendre assymptotiquement vers le Droit de l'Homme Universel

.


- Remarque 2 :

Article suivant est écrit à Paris, avant le JO de Beijing 2008. Puis complété après le JO.

La théorie philosophique de Droit de l'Homme est universelle .
L'application pratique de Droit de l'Homme à un pays dépend de son histoire, de sa civilisation, de sa culture, de sa société, de ses habitants, etc... Ainsi le Droit de l'Homme d'un pays est différent d'un pays à un autre. Par exempple, le Droit de l'Homme en France est différent de celui des Etats-Unis, de celui de la Chine, de celui du Madagascar, etc ... En Chine aussi il y a de Droit de l'Homme, n'en déplaise aux négationnistes et aux gens de l'extrème droite . Le problèmes est que vu depuis Paris , la Chine a moins de Droit de l'Homme que la France, ce qui est vrai .

1°- Soit, la Chine a moins de Droit de l'Homme que la France. Mais pourquoi, au lieu de travailler avec la Chine pour faire du " progrés en Droit de l'Homme " en Chine ; on préfère saboter et boycotter le J O de Pékin ? on préfère haïr et diaboliser la Chine ? on cherche à démanteler la Chine en aidant les séparatistes ? On veut condamner et sanctionnner la Chine ? etc...

2°- Au nom du l'Esprit Cartésien, est-ce-que c'est logique de demander à un pays de 1 milliards d'habitants et qui n'a que une vingtaines d'années d'expérience de Droit de l'Homme d'avoir exactement le même Droit de l'Homme qu'un pays de 60 millionns d'habitants et qui a vécu depuis 200 ans le Droit de l'Homme ?
Rappel : La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de la révolution française date de 1789 et la déclaration universelle des droits de l'Homme des Nations Unies date 1948.

Le Droit de l'Homme implique aussi le droit à la différence, le droit de progresser à sa manière, même lentement mais sûrement .

De nos jours, que signifie une forme nouvelle d'évangélisation, une forme nouvelle de mission civilisatrice au nom de valeurs humanistes universelles ?
Le Président de la République Française a dit : " Je ne pense pas que l'on puisse faire progresser les droits de l'homme par l'humiliation ... C'est un choix de conviction " . D'autre part il a dit aussi : " Chacun a le droit d'avoir un regard sur la meilleure façon de défendre les droits de l'Homme " .
On peut collaborer avec les chinois pour améliorer et protéger " le Droit de l'Homme " en Chine, sans passer par les cases accuser, sanctionner, stigmatiser, diaboliser et haïr ? ? ?


- Remarque 3 :

1°- Des points de vue pour analyser les problèmes de Droit de l'Homme :
- Physique :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est comme la formulation théorique d'une loi scientifique, obtenue par une étude, une analyse de la théorie scientifique.
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est comme la fomulation empirique d'une loi scientifique, elle tient compte de la réalité, de la faisabilité, de l'expérimentation.
- Mathématique :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est comme l'assymptote en mathématique.
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est comme la fonction qui tend vers l'assymptote quand le temps tend vers l'infini.
Le Droit de l'Homme doit s'améliorer, aller vers l'idéal, vers l'universel.
- Homme, un bipéde qui avance avec ses 2 pieds :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est comme le pied droit pour avancer.
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est comme le pied gauche pour avancer.
Le progrés de Droit de l'Homme avance comme un bipéde.
- Taoisme :
La théorie philosophique de Droit de l'Homme, c'est le Yin .
L'application pratique de Droit de l'Homme, c'est le Yang.
L'ensemble définit le Droit de l'Homme.

2°- Améliorer et protéger les droits de l'Homme.


- Remarque 4 : Est-ce-qu'il existe un ensemble de paramétres pour savoir et mesurer l'application de Droit de l'Homme dans un pays ?


- Remarque 5 : Le Droit de l'Homme ne se mesure pas uniquement par la Liberté d'Expression, ni par la Démocratie de votation.



Source Wikipedia :

" Les droits de l'homme sont un concept selon lequel tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit positif en vigueur ou les autres facteurs locaux tels que l'ethnie, la nationalité, l'orientation sexuelle ou la religion.

Selon cette philosophie — combattue ou éclipsée aux XIXe siècle, XXe siècle et XXIe siècle par d’autres doctrines —, l’homme, en tant que tel, et indépendamment de sa condition sociale, a des droits « inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés », et donc opposables en toutes circonstances à la société et au pouvoir. Ainsi le concept de droits de l’homme est-il par définition universaliste et égalitaire, incompatible avec les systèmes et les régimes fondés sur la supériorité ou la « vocation historique » d’une caste, d’une race, d’un peuple, d’une classe ou d’un quelconque groupe social ; incompatible tout autant avec l’idée que la construction d’une société meilleure justifie l’élimination ou l’oppression de ceux qui sont censés faire obstacle à cette édification. " .





1789 - 1989 : Bicentenaire

( Mettre le curseur sur le déroulement pour l'arrêter )


Veni "au Bicentenaire"

Vidi "le Bicentenaire"

Vici "les anti-bicentenaires"


Fête du Bicentenaire à Paris , 1989 .








DECLARATION DES DROITS DE L'HOMME
ET DU CITOYEN

Décrétés par l'Assemblee Nationale dans les séances des 20, 21, 23, 24 et 25 aout 1789, acceptés par le ROI.



PREAMBULE

Les représentants du peuple francais, constitués en assemblée nationale, considèrant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une déclaration solennelle les droits naturels, inalienables et sacrés de l'homme; afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs; afin que les actes du pouvoir législatif et ceux du pouvoir éxécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de chaque institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la constitution et au bonheur de tous.
En conséquence, l'assemblée nationale reconnait et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprème, les droits suivants de l'homme et du citoyen.


Article premier - Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits; les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Article 2 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont : la liberté, la propriété, la sureté et la resistance à l'oppression.

Article 3 - Le principe de toute souverainete réside essentiellement dans la nation; nul corps, nul individu ne peut éxercer d'autorité qui n'en émane expressement.

Article 4 - La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Ainsi, l'éxercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la societe la jouissance de ces même droits. Ces bornes ne peuvent être déterminees que par la loi.

Article 5 - La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société. Tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empéché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.

Article 6 - La loi est l'expression de la volonté générale; tous les citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs représentants, à sa formation; elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les citoyens étant égaux à ses yeux, sont également admissibles à toutes dignites, places et emplois publics, selon leur capacité et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Article 7 - Nul homme ne peut être accusé, arrêté, ni détenu que dans les cas détermines par la loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font éxécuter des ordres arbitraires doivent être punis; mais tout citoyen appèle ou saisi en vertu de la loi doit obéir à l'instant: il se rend coupable par la résistance.

Article 8 - La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires et nul ne peut être punis qu'en vertu d'une loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

Article 9 - Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

Article 10 - Nul ne doit être inquiéteé pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre piblic établi par la loi.

Article 11 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus pecieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberteé dans les cas déterminés par la loi.

Article 12 - La garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique; cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux à qui elle est confiée.

Article 13 - Pour l'entretien de la force publique, et pour les dpenses d'administration, une contribution commune est indispensable; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Article 14 - Les citoyens ont le droit de constater, par eux-meme ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotite, l'assiette, le recouvrement et la durée.

Article 15 - La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration.

Article 16 - Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est assurée, ni la separation des pouvoirs determinee, n'a point de constitution.

Article 17 - La propriete etant un droit inviolable et sacre, nul ne peut en etre prive, si ce n'est quand la necessité publique, légalement contatée, l'éxige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.


<( Début de la page )>

Cette déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été adoptée par l'Assemblée nationale le 26 aout 1789.



Albert Camus "Je me révolte donc je suis" . 我反抗,故我在 .





Contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l'exclusion.
Combattre la haine, la méchanceté, l'agressivité et la violence .



Le racisme n'a pas de rapport avec la Liberté, la Démocratie et l'Humour.
C'est un facteur principal de la violence dans la société.
Le racisme est une "réaction contre" une autre race; cette réaction se manifeste sous plusieurs degrés :
      1. degre : ----------- déranges et jaloux des travaux d'une autre race.
      2. degre : ----------- dénigrer, dévaloriser et mépriser les travaux d'une autre race.
      3. degre : ----------- empécher et détruire les travaux d'une autre race.
      4. degre : ----------- la malhonnêteté intellectuelle et la mauvaise foi envers une autre race.
      5. degre : ----------- médisance, prejugé et mauvaise langue contre une autre race.
      6. degre : ----------- banalisation du racisme, réflexion déplacée et fier d'être raciste.
      7. degre : ----------- arrogant, hautain et cynique envers une autre race.
      8. degre : ----------- rejet, discrimination et non-acceptation envers une autre race.
      9. degre : ----------- la haine et les insultes, manque de respect contre une autre race.
      10. degre : ----------- le meurtre et la violence contre une autre race.


Exemple réel de racisme primaire.

Mon médecin traitant m'a dit d'y aller voir un médecin ORL, muni d'une lettre de mon médecin, je suis allé à un Mutuel, place Maubert Paris 5e, pour voir un médecin ORL. En entrant dans la salle de consultation, je montre la lettre, et il m'a dit : " S'il n'y a pas cette lettre, je refuserai de vous soigner". Puis il a fait semblant de m'examiner à toute vitesse, puis il a écrit quelque mots pour mon médecin. J'ai raconté à mon médecin traitant ce qui s'est passé et il est écoeuré.

Quand j'ai été étudiant, pour trouver un logement, je me suis adressé à un organisme qui aide les étudiants à trouver un logement. Avec l'adresse qu'on m'a donnée, puis après avoir téléphoné, je suis allé voir la propriétair; mais en ouvrant la porte, elle a vu que c'est un étudiant chinois, aussitôt elle a refermé la porte. Autrement dit, elle ne voulait pas louer la chambre à un étudiant chinois.



Une discrimination est la restriction des droits d'une personne en raison de critères non autorisés : age, sexe, origine, situation familiale, orientation sexuelle, appartenance à une ethnie, apparence physique, état de santé, convictions politiques, religieuses, syndicales...
La loi l'interdit et prévoit des sanctions.

Exemple réel de discrimination et de rejet au faciés :

- Si quelqu'un a un Doctorat il a "des connaissances et des savoirs" et s'il a enseigne plus de 15 ans à l'Universite il a "une expérience pédagogique". Vu que dans une association de loi 1901, on n'a pas les même types d'étudiants qu'à l'Université. On se demande, est-ce-qu'il saura adapter et modifier son cours universitaire à une formation bénévole d'initiation dans une association ? Une animatrice de l'association, qui a pouvoir de decision, a decidé que c'est "non", sans développer des arguments, ni donner de justification. Mais elle a deja accepté un autodidacte commr formateur. Ainsi, peut-etre que ceci est une condition non nécessaire et suffisante pour devenir formateur bénévole dans une association de loi 1901, après tout pourquoi pas ? Enfin on peut quant meme se demander, quelle est la connaissance, le savoir et la pédagogie de ce dernier et surtout pour mieux faire que l'enseignant, qui est en meme temps formateur bénévole dans une autre association, pour le transfert des connaissances et des savoirs . Finalement on peut conclure que, en réalite l'animatrice l'a rejeté à cause de sa RACE.

- Une jeune femme vous demande de l'aider en procurant un "logiciel" graphique et vous avez accepté de le faire gentillement et bénévolement. Mais une fois qu'elle a obtenu le logiciel gratuit, et ainsi elle a fait une économie de plus de 1000 euros . Elle ne vous dit plus "bonjour" . Elle ne vous remercie pas, aucune gratitude . Elle ne vous parle plus, elle ne vous reconnait plus . Elle a l'art d'exploiter les autres en vraie colonialiste, car elle vous considère comme un esclave à son service et à jeter apres le travail, comme au temps de la "colonie" . D'ailleurs elle commence à parler en terme de "préjugés racistes" sur les hommes de couleur. Au meme moment, quand un blanc lui rend service, elle l'a remercié. Il y a 2 poids 2 mesures de remerciement, comme une discrimination raciale à l'embauche dans une entreprise, tout dépend de la race. Bien sure, ce n'est pas grave, heureusement ce n'est rien . Mais les hommes de couleurs ne sont pas des kleenex qu'on jete après usage . On ne prend pas les hommes de couleurs pour des imbéciles . Ainsi cette façon d'agir, c'est quant meme manque de respect et de considération à votre personne , c'est une insulte contre vous. On n'a pas à insulter, à manquer du respect et de consideration contre les gens d'une autre race, surtout quant ils vous ont rendu service gratuitement. C'est du RACISME du 4e jusqu'au 9e degre contre les hommes de couleur. C'est un rejet au faciés .

- Vous avez téléphoné à un centre médical (19e) pour prendre un rendez-vous avec un ophtamologue, au téléphone la sécrétaire vous a fixé un rendez-vous dans 2 mois. Mais 2 mois après, une fois sur place, la sécrétaire vous dit que vous n'êtes pas inscrit, donc pas de consultation avec le médecin. Après, une autre sécrétaire a remarqué qu'on a supprimé votre nom dans la base de données. Ainsi vous avez perdu 2 mois sans avoir vu l'ophtamologue. Vous avez subi des préjudices. C'est une discrimination au faciés.

- Autre exemple, discrimination par communautarisme contre les minorites. Comme vous n'etes pas nombreux, on fait semblant de vous aider, on fait semblant d'etre gentil avec vous, en realite on ne fait rien, puisque vous n'etes pas de leur communaute qui est riche et vous n'avez pas la meme couleur de peau qu'eux.

- Jean-Luc MELENCHON, sénateur de l'Essonne, a dénoncé la propagande anti-chinoise .
- Condamnation des violences contre des Chinois en France .
- Le racisme anti-chinois primaire en France :
à la Galeries Lafayette, un couple de touriste chinois est soupsonné de payer avec un faux billet, bien qu'après qu'un expert ait affirmé que le billet était bien vrai mais simplement abîmé, le couple de touriste est retourné à la caisse du magasin qui a refusé le billet une nouvelle fois et insisté en déclarant qu'il s'agissait d'un faux billet. Puis le couple est amené au commissariat de Police menotté, comme si c'est un couple de malfaiteurs. Enfin, ils sont déshabillé pour être fouillé. Pour chercher quoi ? ? ? C'est de l'humiliation et véxation à caractère raciste.
Les Chinois sont traités impoliment à Paris; dans la rue et le métro, parfois on est agressif contre eux, depuis que la TV a diffusé des reportages racistes sur le soit disant la mafia chinoise.
Dans un lycée parisien, on interdit les lycéens d'origine chinoise d'apprendre le chinois. Pourtant, les lycéens d'origine espagnoles peuvent apprendre l'espagnole. Pourquoi 2 poids 2 mesures ?
Deux Chinoises respectivement propriétaire et vendeuse d'une boutique de vêtements à Belleville, où des tee-shirts portant des inscriptions antisémites avaient été découvertes, ont passé 2 jours en garde en vue :
1°-Les inscriptions sont en allemand et en polonais. Parlent-elles ces 2 langues ? Savent-elles la signification de ces inscriptions ?
2°-Ce sont des inscriptions de la deuxième guerre mondiale. Savent-elles ce qui s'est passé en 1940 ?
3°-Au nom de quelle Justice, elles doivent être en garde en vue pour 2 jours ?
4°-Quelles crimes ont-elles commis pour que le bureau national de vigilance contre l'antisémitisme les attaque en justice ?
Le Président de la République, SARKOZY Nicolas, a posé la question suivante :
" Le prix des cochons a diminué, pourquoi le prix des jambons a augmenté ? "
La réponse de TV 2 est : " l'augmentation du prix du jambon, c'est la faute de la Chine " .
Pourquoi les associations anti-racistes ne saisissent plus la justice ? ? ?
Pourtant, la loi l'interdit et prévoit des sanctions.


Si on est victime des discriminations et des rejets au facies :
- On peut alerter la Haute Autorite de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalite ( HALDE ) .
- Un numero vert contre la discrimination : 114 .



Combattre le racisme, la xénophobie et l'exclusion ;
C'est rendre service à la liberté, la paix et l'humanité .



Plus on pratique la Bienséance,
Moins il y aura de la Violence.



Relation amicale, c'est gagnant-gagnant,
Relation antagoniste, c'est perdant-perdant.



L'article 1 de la constitution de 1958 : " La France est une Republique indivisible, laique, democratique et sociale. Elle assure l'egalite devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d'origine, de race et de religion. "
La devise de la Republique : Liberte Egalite Fraternite




Lors de la Journee internationale des droits de l'homme, le mardi 10 decembre 1996, le President de la Republique, CHIRAC Jacques a prononce un discours devant la Commission nationale consultative des droits de l'homme.
En voici un extrait:

"Prenons garde qu'aujourd'hui, la durete des temps, les difficultes de chacun, l'inquietude pour l'avenir ne secrete, comme hier, ce qui conduit au pire : l'indifference, le replit sur soi, le rejet de l'autre, l'intolerance et la haine. Nous devons etre vigilants.
Lorsque des attitudes ou des pratiques discriminatoires, des paroles racistes ou xenophobes s'expriment dans notre pays, elles doivent etre relevees, poursuivies et sanctionnees. Comme toute democratie, la France doit parfois concilier des exigences contradictoires. La liberte revet un caractere sacre. Mais il nous faut veiller a ce que l'invocation abusive des libertes ne devoie pas le jeu democratique.
Nous ne laisserons pas les appels a l'exclusion, a la haine et a la violence s'abriter derriere la liberte d'expression. Nous ne laisserons pas ceux qui nient l'egale dignite des hommes et des femmes, ceux qui prenent une forme de segregation, s'appuyer sur la liberte de conscience. Nous ne laisserons pas certains groupes asservir les ames et detruire le libre-arbitre en se protegeant derriere la liberte de croyance et de culte. ... Nous devons maintenir notre cohesion sociale. Faire en sorte que chacun se reconnaisse dans nos valeurs et nos institutions.
Etre libre dans le France d'aujourd'hui, c'est avoir un emploi, un logement, des conditions d'existence decentes et qui permettent une vie familiale normale. C'est recevoir une vraie formation et ce, a tout moment de la vie, c'est-a-dire se voir accorder une seconde chance. C'est avoir acces aux soins et beneficier de la protection sociale."

Contre l'exclusion, le president CHIRAC a dit : "l'Etat ne doit pas laisser les plus bruyants et les mieux armes prendre la part de ceux que l'on entend le moins. La democratie, la bonne gouvernance, c'est aussi la juste repartition des richesses."



Le président de la République, SARKOZY Nicolas, a dit : " J'ai toujours défendu l'idée que l'intégration à la communauté nationale et la fidélité à ses racines étaient non seulement conciliables mais qu'elles pouvaient se renforcer mutuellement. "



La LOI et toutes les Religions du Monde condamnent le manque de respect des morts. Exposer des cadavres et la profanation des tombes dans les cimetières de nos jours est une forme de manque de respect des morts. En plus, c'est un acte raciste odieux.
- La profanation de tombes militaires du carré musulman de la Nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette, le président de la République, Nicolas Sarkozy, estime que « cet acte relève du racisme le plus inadmissible qui soit ».
- La profanation de tombes juives à Lille, est un acte antisémite, le président Jacques Chirac a dénoncé un "acte inqualifiable et intolérable". Les profanations de tombes juives durent depuis 20 ans en France.
Quatre jeunes, appartenant à la mouvance des skinheads néonazis, avaient déjà été interpellés brièvement au lendemain des faits, mais ils avaient été relâchés sans être poursuivis.



D'apres LUTHER KING Martin :
"Apprenons a vivre ensemble comme des freres ,
sinon nous mourrons ensemble comme des idiots" .



KOFI ANNAM (Secretaire Generale de l'ONU)
"Le fanatisme, la haine, les prejuges, voici les horribles symptomes d'une maladie dont l'humanite a toujours souffert, partout dans le monde. Le racisme peut, doit et sera mis en echec."



Le Comite des ministres du Conseil de l'Europe a adopte un protocole visant a bannir le racisme et la xenophobie sur Internet :
"Les ministres ont adopte le protocole additionnel a la Convention sur la cybercriminalite relatif a l'incrimination des actes de nature raciste et xenophobe commis par le biais de systeme informatiques" .



D'apres CHANGEUX Jean-Pierre, professeur au College de France, a l'Institut Pasteur, et membre de l'Institut :
"Il existe trop de discriminations et d'exclusions dans les societes humaines sans que l'on s'interroge sur la question de l'egalite entre les hommes et sur sa signification. ... Les exclusions les plus frequentes de nos jours portent principalement sur les acquis culturels : differences de langues, de traditions philosophique ou religieuse, de conception du monde et de la societe. ... Chacun se rendra compte avec sagesse que, au dela des differences qui nous distinguent, autrui n'est qu'un autre soi-meme et qu'il faut vivre en harmonie avec lui. Mais, vivre en harmonie avec autrui ne se fera qu'avec la volonte de construire ensemble, de maniere ouverte et concerte, un modele de l'homme en societe qui assure a celui-ci un mieux vivre general et qui interesse les citoyens de toute les nations."



D'apres JACOB Francois, Prix Nobel de medecine :
"Le racisme n'est pas un probleme scientifique."



La nouvelle legislation, adoptee par l'Assemblee le 10-12-2002, porte a 20 ans de reclusion criminelle la sanction des actes de torture ou barbarie ou des actes de violence ayant entraine la mort sans intention de la donner, si l'infraction a ete commise en raison "de l'appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposee, des victimes a une etnie, une nation, une race ou une religion determinee" .





D'apres SAINT-EXUPERY, aviateur :
"Je combattrai quiconque pretendra imposer une coutume particuliere aux autres coutumes, un peuple particulier aux autres peuples, une race particuliere aux autres races, une pensee particuliere aux autres pensees."



D'apres BATAILLE Philippe, chercheur au Cadis ( Centre d'analyse et d'intervention sociologiques, laboratoire de recherche du CNRS ) et auteur d'un livre sur le sujet, Le Racisme au travail (La Decouverte) :
"On assiste a une banalisation des propos, des attitudes et des blagues racistes dans les entreprises." Un exemple de banalisation du racisme, dans certains services a l'Universite Paris 8; On y pratique le prejuge et l'exclusion. Le rejet et le mepris des etudiants et des enseignants contre un enseignant d'homme de couleur, ils sont devenus de plus en plus hitlerien . Sondage realise par la SOFRES pour l'association "Festival contre le Racisme" . Le racisme progresse en France : pour 93% des jeunes interroges, contre 87% l'an passe, le racisme est tres ou plutot repandu, (96% pour les 15 a 17 ans, 91% pour les plus de 17 ans).
Rapport de la lutte contre le racisme et la xenophobie du " Commission nationale consultative des droits de l'homme " .
( Le rapport 2000 indique que 69% des francais se declarent plus ou moins racistes et que 61% pensent qu'il y a trop d'etrangers en France ). On constate qu'il y a des francais d'origine etrangere sont elus des parties d'extremes droites .
Ce n'est pas parcequ'il y a des bons, qu'il ne faut pas condanner les mauvais. L'essentiel, c'est de ne pas faire d'amalgame.
Il est vraiment temps de combattre le racisme, la xenophobie et l'exclusion.
Critiquer le complexe de la race arienne. Condamner le Mc-Cartisme exporte, le terrorisme et l'agression au facie .
La majorite n'est pas un droit pour devenir raciste contre une minorite, la majorite n'est pas un pouvoir pour discriminer et exclure une minorite.
Ce n'est pas parce qu'ils sont victimes du racisme de l'extreme droite qu'ils ont le droit de devenir raciste contre les autres races.



D'apres GARSON Jean Pierre, chef de l'unite des migrations internationales a l'OCDE :
"Arretons d'utiliser l'immigration comme alibi de nos echecs a creer des emplois et a assurer l'avenir des jeunes alors qu'il s'agit d'une questions d'integration dans la cite! On ne resoudra pas les problemes de 96% des habitants de notre pays en agissant sur les 4% d'etrangers."



Sous l'egide de la commission consultative contre le racisme et la xenophobie de l'Union europeenne, et en cooperation avec le Conseil de l'Europe, a ete institue le 2 juin a Vienne un observatoire permanent.
KAHN Jean president de la commision consultative actuelle, a dit :
"j'ai demande au premier ministre que le projet de loi (initie par TOUBON Jacques) soit repris. Il est necessaire de renforcer l'arsenal legislatif pour faire du racisme un delit de droit commun et non plus une infraction aux lois sur la presse."



Propositon de Loi de TOUBON Jacques, quant il etait Ministre de la Justice.
L'article central (article 2) de l'avant-projet de loi, destine a s'inserer dans le code penal, est ainsi redige :

Art. 225-4-1. Le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit, un message portant atteinte a la dignite, l'honneur ou la condideration d'une personne ou d'un ou plusieurs groupes de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposee, a une ethnie, une nation, une race ou une religion, qu'elle soit ou non determinee, est puni d'un an d'emprisonnement et de 300 000 francs d'amende.
Lorsque le message vise ý l'alinea precedent provoque ou est de nature a provoquer a la discrimination, a la haine ou a la violence a l'egard d'une personne ou d'un ou plusieurs groupes de personnes, les peines sont portees a deux ans d'emprisonnement et 500 000 francs d'amendes.



GANDHI a dit :
"Je souhaite du bien à tous ceux qui font du mal."

"L'hymne de la haine ne profite pas à l'humanité"



Sa'adi, poete iranien du 13eme siecle :
"Les être humains, ayant été fait de la même substance au moment de la création, représentent les organes du même corp humain. S'il y a un qui souffre, les autres aussi vont être perturbés et mal dans leur peau."



Dans son message de Paques 2000 adresse "urbi et orbi", le Pape Jean-Paul II demandait à toutes les nations de "depasser les rivalités anciennes et nouvelles, en rejetant tout sentiment de racisme et de xénophobie" .



Message de WEI Jing-Sheng (dissident exclus) :
"Vous qui jouissez de vos droits, n'oubliez pas ceux qui n'en ont pas."



Le Pape Benoit XVI a dit :
"Nous voulons apprendre à vivre en respectant l'identité de l'autre."



Message du president chinois, HU JIN-TAO, adresse au Conseil de la choura saoudien :
les différences entre les normes culturelless de l'Occident et celles des autres nations
" ne devraient pas etre utilisées comme un pretexte à diriger de fausses accusations contre les affaires internes des autres pays, ni permettre de jeter le blame sur une civilisation spécifique, un peuple ou une religion pour causer des problemes et des conflits dans le monde ".



Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang, a dit :
"La Chine préconisait que les dialogues sur les droits de l'Homme devaient être basés sur l'égalité et le respect mutuel, et que la Chine s'opposait à la pression et à l'adoption de normes multiples pour interférer dans les affaires intérieures d'autres pays."



« Pleinement conscients des réalités, notre vision se doit d'être ambitieuse et de porter au loin. Nous devons garder à l'esprit les principes de respect mutuel, de traitement d'égal à égal, de bénéfices réciproques et de coopération gagnant-gagnant », a affirmé M. Kong, qui a mis l'accent sur la nécessité de développer sans cesse de nouveaux secteurs et modes de coopération, tout en renforçant le partenariat traditionnel.



D'apres MALRAUX Andre :
"La civilisation n'est point chose sociale, mais psychologique; et il n'en est qu'une qui soit vraie : celle des sentiments".



D'après VAN DER MEERSCH Maxence, ecrivain :
"On ne devrait jamais se hair, on a si peu le temps de s'aimer".



CONFUCIUS , philosophe de la Chine antique :
" Au delà des quatre mers, tous les Hommes sont des frères..."



Lao-She :
"Tant qu'on ose se battre, même si on essuie des échecs, on est digne de respect."



Le 11e panchen lama Bainqen Erdini Qoigyijabu :
La "science de l'esprit" apparaît comme une voie conduisant à l'harmonie de la nature, la paix dans le monde, l'entente entre les sociétés et l'affection dans les familles.



Cette phrase est gravee sur la stele d'Octave Mirbeau (+ 1917) :
"Ne hais personne, pas même le méchant. Plains-le, car il ne connaitra jamais la seule jouissance qui console de vivre, faire le bien."



LAO-TSEU , philosophe de la Chine antique :
" La voie du ciel, c'est de faire du bien envers les autres " .



Nouvel An Chinois


Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook , et sa femme Priscilla Chan.



Nouvel An Chinois à Paris


Miss France 2015 ( Camille CERF ).

















Un Sourire

Un sourire ne coûte rien et produit beaucoup,
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne,
Il ne dure qu'un instant, mais son souvenir est parfois éternel,
Personne n'est assez riche pour s'en passer,
Personne n'est assez pauvre pour ne pas le mériter,
Il crée le bonheur au foyer, soutient les affaires,
Il est le signe sensible de l'amitié,
Un sourire donne du repos à l'être fatigué,
Donne du courage au plus découragé
Il ne peut ni s'acheter, ni se prêter, ni se voler,
Car c'est une chose qui n'a de valeur qu'à partir du moment où il se donne.
Et si toutefois, vous rencontrez quelqu'un qui ne sait plus sourire, soyez généreux donnez-lui le vôtre,
Car nul n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en donner aux autres.



ZHUANGZI

En bon adepte du Dao, c'est-à-dire du déroulement naturel des choses, Zhuangzi se moque de l'homme, seul être qui tente de s'en détacher et d'imposer aux événements son action et son récit. C'est que l'homme est l'auteur de sa propre souffrance par sa tendance à classer les choses en « bonnes » et « mauvaises » au lieu de les accepter telles qu'elles sont.
Longtemps avant la société de consommation, il condamne la tendance des gens à trop s'attacher aux objets.
« Le monde n'a pas besoin d'être gouverné ; en fait, il ne devrait pas l'être ». Sous le pinceau de Zhuangzi, on soupçonne sans cesse l'ironie.
Où veut-il nous entraîner ? Est-il un anarchiste avant l'heure, critique-t-il à mots couverts l'empereur ? Ou un précurseur d'Adam Smith qui considèrera, deux mille ans plus tard, que l'ordre résulte spontanément de la non-intervention ?
A la frontière entre sagesse orientale et logique occidentale, il invente le scepticisme post-moderne.








Pages webs spéciales :


La page philosophique : Tao de Wen-Wu ( 文武之道 ) .

La page Paysage de Chine ( 景观中国 ) .
La page Chansons Chinoises ( 中国歌曲 ) .

La page Belles Chinoises ( 中国美女 ) .

La page couple sino-français : Liu-Ye et Anaïs , aussi les autres couples .
La page Image et Poème sur l'érotisme .
La page les Fêtes Chinoises dont la Fête des Amoureux et la Fête de la Lune (mi-automne).

La page Bonne Annee et la Fête du Printemps (春节) .
La page sur le J O de Beijing 2008 .
Un peu de culture chinoise .

La page Image Calculée ( infographie , image informatique ) .

La page Montage et Trucage des images.

Les autres pages de mon site perso :

II La page Accueil II Mes Images ( 1 ) II Mes Images ( 2 ) II Traitement des Images II Doctorat II ( CV ) Moi ? II
II Prix_New-York (Vie, Sourire) II Droits de l'Homme II Contre le racisme II Sites Web préférés (liens)II
II Cours II Définition - Esthètique II Caractéristique - Classification II Colorimétrie II Internet II
Page Introduction sans frames .. ou bien .. Page Introduction avec frames .





Pour m'ecrire : E-mail
Si cette page vous a plu et vous a rendu service.
Veuillez signer le Livre d'Or de mon "site perso". ( Swisstools ) .

D'avance merci.


Merci de votre visite
Thank you for visiting




Against nuclear weapons
Déesse de la Démocratie
民主女神
Goddess of Democracy
( Bicentenaire - Paris 1989 )







Question philosophique fondamentale :
Pourquoi j'existe ?
Y a-t-il un Sens ?
Qui suis-je ?
D'où vient l'Existence ?
Est-ce-que l'Existence engendre un Sens ?
Est-ce-que l'Existence a une Valeur ?
Comment répondez-vous à cette question .

基本的哲学问题 :
为什么我的存在 ?
有没有意思 ?
我是谁 ?
哪里不存在?
是创建一个存在感?
是否存在具有价值 ?
你怎么回答这个问题。

Fundamental philosophical question :
Why do I exist ?
Y does it make sense ?
Who am I ?
Where does the Existence ?
Is-that creates a Sense of Existence ?
Do Existence that has a value ?
How do you respond to that question.